Bachelorarbeit Georgina Pugeaud

Bild Diplomand
Diplomée
Georgina Pugeaud
Professeur
Jacques Bonvin, Ing. civil dipl. EPF/SIA
Expert
Christian Roulier, Biologiste, Dr. ès sc. ASEP
Discipline
Aménagements hydrauliques
Année
2010
Restituer la nature au Rhône
Aménagement d’un delta à l’embouchure du Rhône dans le lac Léman
Après deux corrections majeures (de 1863 à 1893 et de 1930 à 1960), l’embouchure du Rhône dans le lac Léman n’a pas conservé un aspect naturel. Dans le cadre de la 3e correction, qui est dans sa phase d’avant-projet, ce travail envisage la revitalisation de l’ancien delta à l’embouchure du Rhône avec des mesures que favorisent le caractère sauvage du site.

Les corrections précédentes du Rhône avaient pour objectif de protéger la plaine contre ses crues dévastatrices, mais également de gagner des terres agricoles de très bonne qualité.

Sécurité et biodiversité
La 3e correction du Rhône vise, en plus, aussi à améliorer la transition terre–eau d’un point de vue écologique en créant au travers d’élargissements ponctuels des réservoirs de biodiversité. Le périmètre d’étude s’étend sur une superficie de 80 ha comprise dans la réserve naturelle des Grangettes en rive droite du cours d’eau. Le Rhône est actuellement endigué sur la majorité de son tronçon. Avec ses digues et la présence d’une gravière en bordure de lac, l’embouchure n’a pas conservé un aspect naturel. Les objectifs généraux du projet visent à alimenter en eau le delta et à rétablir une dynamique alluviale permettant une amélioration de la biodiversité.
Les aspects terrestre et lacustre du delta ont été développés, et les études ont porté sur la faune, la flore et les aménagements nécessaires à la réalisation des objectifs. Après une analyse du site dans sa globalité, les objectifs ont été ciblés via une image directrice, et trois variantes ont été proposées pour la gestion de la zone.

Analyse et mesures
Une analyse multicritère a permis le choix d’une seule variante. Dans la variante choisie, un nombre d’actions majeures ont été mises en place:
– La renaturation d’un bras mort du Rhône (Vieux Rhône) qui sera alimenté par un canal de drainage des terres agricoles. Cet aménagement redonnera de la valeur à ce bras mort sur plus de 2 km et alimentera en continu le delta.
– La revitalisation du delta s’effectuera par la création d’un bras de divagation où l’eau s’écoulera avec un grand degré de liberté sur plus de 1 km.
– La mise en place d’une prise d’eau dans le Rhône à 1.5 km en amont de l’embouchure donnera une grande amplitude aux volumes d’eau s’écoulant dans le delta et permettra le maintien d’un dynamisme élevé de la végétation ciblée.
– Un élargissement dans la zone concernée du lit du Rhône diminuera la hauteur des digues nécessaires pour contenir les crues et réduira les vitesses d’écoulement qui sont actuellement néfastes à l’implantation de milieux écologiques. Cet élargissement finira dans la baie du Fort par la création d’une seconde embouchure.
– La renaturation du domaine lacustre recouvrera sa dynamique par l’apport de matériaux transitant dans la nouvelle embouchure et par la mise en place de milieux spécifiques. A cet effet, l’aménagement d’une grande lagune redonnera à cette partie du lac un peu de son caractère d’origine.

Retour de la nature
Tous ces aménagements contribueront à favoriser le caractère sauvage du site et lui donneront une plus-value importante grâce à l’aménagement d’une vraie zone alluviale, milieu très rare en Suisse. La diversité du paysage sera améliorée par la juxtaposition de zones de cours d’eau, de forêt alluviale et de prairie. L’accès du tourisme par des cheminements piétonniers fait également partie des mesures proposées.
Bild Fusszeile