Bachelorarbeit Alexandre Genton

Bild Diplomand
Diplomé
Alexandre Michel Genton
Professeurs
Franco Tufo, Ing. civil dipl. EPF; Pierre Favre, Ing. civil dipl. EPF
Experts
Eric Brandli, Ing. civil dipl. EPF; Jacques Dessarzin, Ing. civil dipl. EPF; 
Maud Dreyfuss, Architecte dpl.; Fabien Héritier, Ing. civil dipl. EPF; Alexandre Prina, 
Ing. civil dipl. EPF; Micaël Tille, Dr. en science technique, Ing. civil dipl. EPF
Discipline
Transport, mobilité et routes
Année
2011
Ouverture sur la mobilité de demain
Bus à Haut Niveau de Service du Pays de Ge
L’offre en transports publics n’est pas satisfaisante entre l’agglomération genevoise et le Pays de Gex. Une amélioration importante pourrait être l’introduction du concept français du Bus à Haut Niveau de Service BHNS. Ce travail démontre qu’avec le système du BHNS, le centre de Genève peut être atteint en moins d’une heure depuis la commune de Gex.

Une agglomération genevoise en pleine expansion avec une offre en transport peu convaincante sur le territoire français; telle est la situation actuelle du Pays de Gex. Les subventions promises dans le cadre du Grenelle de l’environnement permettent de donner l’impulsion à la mise en service d’un Bus à Haut Niveau de Service BHNS. Ce concept français est un transport collectif permettant d’obtenir un véritable service efficace et fréquent sur des lignes de bus menant à un centre urbain.
La ligne doit desservir cinq communes du département français de l’Ain avec Gex, Cessy, Ségny, Ornex et Ferney-Voltaire, soit une dizaine de kilomètres à parcourir sur la route D1005 pour un bassin de plus de 25 000 habitants. Elle remplacera l’actuel bus «F» et devra se connecter au réseau des Transports publics genevois TPG.

Démarche
Le travail porte principalement sur l’utilisation de ce bus par les employés du périmètre d’étude travaillant autour du tracé ou sur le canton de Genève. L’objectif est d’atteindre 20 % des actifs en transports publics comme la plupart des communes genevoises éloignées du centre-ville, à l’horizon 2020. Cet objectif ne peut être atteint qu’avec une desserte importante des zones les plus denses.
L’étude s’est développée sur la base de statistiques sur différents domaines afin de pouvoir déterminer les capacités nécessaires pour le dimensionnement du système de bus. Par exemple, il ressort de ces analyses qu’un potentiel de 2550 frontaliers pourraient emprunter la ligne d’ici une décennie.
Les heures de pointe représentent les instants déterminants afin de mettre en place une offre adaptée à la demande, nécessitant pour ce cas des bus articulés cadencés à 12 minutes.

Une heure de gex à Genève
La disposition parallèle de Cessy et les caractéristiques étendues et pentues de Gex conduisent à introduire une ligne de rabattement se nommant «Gexibus». Elle est conçue en synchronisation avec le BHNS. Cette solution se présente comme la meilleure option dans le cadre de l’objectif et permet de laisser le BHNS sur les grands axes routiers.
La partie suisse a été étudiée principalement afin de permettre aux frontaliers d’atteindre leurs lieux de travail en n’effectuant qu’un transbordement. Plusieurs hubs d’importance ont été retenus, mais seul l’axe menant aux arrêts Nations ou Gare Cornavin démontre une réelle efficacité. Avec un taux de plus de 85 %, les actifs du périmètre atteindront leurs destinations en moins d’une heure depuis Gex.

Aménagements üour la mobilité douce

Le projet permettra aussi de redéfinir l’espace routier afin de favoriser l’intégration des piétons et des cyclistes. Actuellement, aucune structure continue ne permet de garantir sécurité et continuité du flux de la mobilité douce. D’autant plus que les vélos à assistance électrique se démocratisent et peuvent parcourir une distance d’une quinzaine de kilomètres, soit Genève–Gex. Les pistes cyclables et trottoirs seront construits sur le tracé du BHNS.
Dans les villes, en plus des installations favorables pour les modes doux, des sites propres seront mis en place en fonction de la disponibilité. La configuration proposée permettra d’atteindre un objectif de 85 % des valeurs théoriques du tracé (parcours optimal sans perte de temps imprévue).
Bild Fusszeile